#hublofestival
logo FPUL
Merci. Le formulaire a bien été envoyé. Vous recevrez bientôt des informations sur le festival.
Programme non disponible Le programme complet sera disponible d'ici peu. Merci pour votre compréhension!

Hublo, le site du Digital pour les entrepreneurs sur Lyon et sa région. Hublo Festival, les jeunes entrepreneurs sur Lyon et sa région, talks, speakers

06 Juillet 2020

News Hublo - [On parle prototypage avec Curvway]

[On parle prototypage avec Curvway]

Le projet est né dans la tête d’un passionné de snowboard et de bricolage. Pierre, le fondateur, frustré d’avoir passé que 2 semaines sur son snowboard, regagne sa région bien trop loin des montagnes. Il fallait trouver une solution pour faire du snowboard plus facilement. De cette frustration a émané le premier prototype il y a 7 ans et un lancement industriel pour la fin d’été 2020.

  • Amis snowboarders, l’hivers est loin ? Les vacances trop courtes ? Fini d’attendre le combo gagnant : Montagne + Neige + Vacance.
  • Amis wakeboarders, le bateau ou le câble est pas dispo ? Vous aimeriez kiter tous les jours ? Surfez sans eau et en autonomie.
  • Amis kite surfers, la plage n’est pas à côté ? Pas assez de vent ? On a peut-être bien un truc pour vous aussi J

Il est maintenant possible de retrouver ses sensations en toutes saisons et partout. La route, chemin de rando ou pistes, c’est vous qui choisissez.

 

 

Le prototypage chez Curvway

Comme bon nombre de produits innovants, Curvway est passé par plusieurs phases du prototypage. La première difficulté est d’accepter de ne pas concevoir un produit parfait avant de le faire tester ou de le dévoiler au marché. La question à se poser est la suivante : qu’est-ce que je peux produire vite et pas cher pour tester ? Inutile de dépenser une grosse somme d’argent pour une version finale que personne ne voudrait et qui pourrait être irréalisable.

Le 1er prototype a été fabriqué qu’avec des matériaux de récupération disponibles sous la main. Coût total de l’opération : 0 € + quelques brulures causées des soudures toujours trop chaudes.

Curvway a réalisé leur première planche roulante. « Roulante » était bien la seule chose qu’on lui demandait à ce stade. Malgré toutes les compétences qu’on y intègre, les prototypes ne sont pas faits pour fonctionner mais pour mettre en évidence ce qui ne fonctionne pas. Ce proto avait un rayon de braquage de plusieurs mètres et comme elle n’était pas motorisé, elle était tractés par une corde accrochée à l’arrière d’un scooter ou un vélo. Mais grâce à ce tas de ferraille, CURVWAY a confirmé qu’il était bien possible de retrouver les sensations de surf sur route.

 

Pour le 2ème proto, les concepteurs ont découper toute la partie avant du châssis. Le nouveau châssis ne touchait plus la route dès qu’on se penchait de trop. Cette modification a permis de réduire le rayon de braquage de moitié. Mais la planche était tellement lourde qu’ils avaient du mal à la piloter. On redécoupe tout et on reprend !

Le 3ème proto devait absolument intégrer un moteur. Le premier moteur a été un démarreur de voiture. Un Échec total, pas assez rapide. Pierre a donc choisi un moteur thermique de pocket bike qu’il avait sous la main. Impeccable… Par contre, impossible de l’installer sur le châssis existant…

Pour le 4ème prototype, Curvway est repartis de zéro avec un nouveau châssis, en intégrant les bons éléments que les prototypes précédents avaient apportés. Ils ont revu la toute partie avant, intégré des fixations de snowboard modifiés pour mieux tenir la planche, réduit la taille des roues pour redescendre le centre de masse, intégré une suspension et bien sûr le moteur thermique.

 

Bien plus maniable, la planche « plaisir » a pris forme ! Oui « plaisir », pas « performance » : les freins étaient nuls, le moteur peu réactif et bruyant, le pot d’échappement largement modifié tenait avec du fil de fer et la fourche avant, trop basse, percutait toutes les bosses des petits chemins. Bref, une bonne machine qui put et qui pète !

Malgré tout, c’est avec cet engin que le carnet de commande a commencé à se remplir et que CURVWAY a pu faire ses premières balades longue distance.

Pour concevoir le 5ème le prototype il était nécessaire de passer à la vitesse supérieure. CURVWAY a intégré l’Incubateur Manufactory et Beelys, s’est entouré d’entrepreneurs et acteurs dans les sports outdoor. Parce que oui, se faire entourer est la clé, voire le Graal.

CURVWAY a travaillé avec l’INSA de Lyon pour revoir toute la partie avant qu’ils ont finalement breveté. Ils ont également conçu des batteries lithium, ajouté un moteur électrique intégré dans la roue et un frein à disques hydraulique. Ils ont maintenant un produit qui peut être utilisé tous les jours et par tout le monde bien qu’il pèse son poids, qu’il n’est pas très sexy, pas très ergonomique et pas industrialisable en état.

 

Ce dernier proto a permis à CURVWAY d’obtenir des financements pour concevoir le 6ème proto qui sera réaliser par une bureau d’étude en vue de l’industrialisation. Après la refonte complète de la machine, le bureau d’étude les aidera à sortir le premier prototype 100% industriel puis la pré-série fin d’été 2020. Il pourrait ressembler à ça : 

En conclusion, pour concevoir un nouveau produit il est inévitable de réaliser des prototypes afin de tester la faisabilité et l’entrée dans le marché, sans oublier que le produit parfait n’existe pas et que de toute façon, personne ne le réclame vraiment. Le processus d’itération est d’autant plus long que le produit est complexe. Il faut concevoir, tester, améliorer et recommencer. Aussi, l’inventeur n’est jamais un bon testeur. Les autres le sont :

Proto 1 : 11 testeurs

Proto 2 : 8 testeurs

Proto 3 : 3 testeurs

Proto 4 :  21 testeurs

Proto 5 : 73 testeurs

 

Vous avez déjà surfer sur la route ? Et si on vous disait que c’était possible… 

 

 

RIDE.

ANYTIME.

ANYWHERE.

SITE | LINKEDIN | INSTAGRAM